Projet 1000 kits de cuisson écologique 2014-2017

ACCOMPAGNEMENT DE 1000 FAMILLES ET ECOLES A L’APPROPRIATION DE KITS DE CUISSON : ALTERNATIVE ENERGETIQUE ET SOURCE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

Le présent projet d’accompagnement de femmes et leurs familles vers  un développement durable par l’utilisation de kits de cuisson est une suite logique à notre projet pilote de 2012-2013. Les partenariats avec les ONG locales sont aujourd’hui stables et de qualité, le retour d’expérience est positif tout en étant source de solutions nouvelles : la fabrication des produits aura lieu localement (produits importés de Chine dans le cadre du pilote) et un système de microcrédit complètera le dispositif.

Les Objectifs du projet :
– Lutter contre la déforestation et la désertification dans les régions de Ouagadougou, Koudougou, Ouahigouya, Tenkodogo
– Améliorer les conditions économiques et sociales de 1000 familles et écoles burkinabé des régions de Ouagadougou, Koudougou, Ouahigouya, Tenkodogo, par l’accès à ces produits de développement durable
Le projet prévoit, par la diffusion et l’appropriation de 1000 kits de cuisson écologique (comprenant un cuiseur solaire, un cuiseur à bois économe et un panier thermos) au Burkina Faso, de traiter les problématiques majeures liées à la cuisson au bois.

frontpage_cuisson DSC02779DSC0278457_01

Dans le pays, 95% de l’énergie produite provient du bois et 90% des familles l’utilisent comme énergie, avec une triple conséquence :

1. une pression accrue sur cette ressource naturelle, entrainant déforestation et désertification ;
2. un poids grandissant de l’énergie dans le budget des familles, la ressource se raréfiant. La part du budget consacrée à l’achat de combustibles était de 18% en 2003 (selon l’Institut National de la Statistique et de la Démographie du Burkina Faso), alors qu’on l’estime à 35% aujourd’hui. D’autre part, la corvée de bois, qui contraint les femmes à se déplacer toujours plus loin, limite leur possibilité de développer une activité économique, faute de temps. L’impact économique des pratiques actuelles en matière de cuisson est donc double ;
3. un effet très néfaste sur la santé des familles, principalement les femmes et les enfants, souvent les plus exposés aux fumées de combustion, chargées en dioxyde de carbone.

Le présent projet a donc pour ambition de répondre au manque d’alternative énergétique des populations locales tout en respectant les principes du développement durable, c’est-à-dire en adressant simultanément les thématiques environnementales, économiques et sociales. Il ne crée pas un besoin, mais propose une méthode alternative pour traiter, en améliorant le quotidien des bénéficiaires, un besoin existant : le kit de cuisson écologique, qui comprend un cuiseur solaire, un cuiseur à bois économe et un thermos (« bitam toré ») permet en effet de diminuer de 60% à 85% la quantité de bois nécessaire et de limiter les fumées produites.
D’autre part, le choix du Burkina Faso répond à un constat simple : en pleine zone sahélienne, ce pays connait un fort taux de déboisement et une désertification croissante, tout en étant très dépendant des ressources naturelles pour son développement. Ainsi, au Burkina Faso, 90% de la population travaille dans l’agriculture et les conditions naturelles qui se dégradent réduisent considérablement les performances de ce secteur.

Enfin, les résultats obtenus lors d’un projet pilote mené pour 140 cuiseurs en 2012 ont été encourageants : 100% des femmes utilisent effectivement le cuiseur, en sont satisfaites, et on estime à 4,7kg/jour l’économie en bois réalisée.

Aidez-nous à mettre en place ce projet et permettre la réalisation d’une action concrète en faveur du développement ! Pour nous soutenir, nous vous invitons à cliquer ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *